Règle du Monopoly

regle monopoly

 

Le grand classique du jeu de société !

Connu dans le monde entier, le Monopoly est le jeu idéal pour passer une bonne soirée. Que ce soit en famille ou entre amis le Monopoly mettra votre sens de la négociation à l’épreuve. Votre but sera d’être le dernier en jeu en ayant conduit tous les joueurs adverses à la faillite.
Venez découvrir les règles du Monopoly !


 

Pour jouer au Monopoly il vous faut :

  • 1 plateau de jeu.
  • 8 pions.
  • 16 cartes « CAISSE DE COMMUNAUTE ».
  • 16 cartes « CHANCE ».
  • 28 cartes de propriété.
  • 1 paquet de billets de banque de différentes valeurs pour Monopoly.
  • 32 maisons vertes.
  • 12 hôtels rouges.
  • 2 dés.

Différence entre les règles du Monopoly en Francs et en Euros

Les règles du Monopoly restent inchangées que l’on soit dans la version en francs ou en euros. Seul le montant change. Donc si vous possédez l’ancienne version du jeu du Monopoly en Francs, il vous suffit de multiplier par 100 par rapport à la nouvelle version en Euros.

Exemple : Dans la version du Monopoly en euros, le joueur reçoit chaque mois 200 € de salaire. Pour l’ancienne version en francs, le joueur reçoit 20 000 Frs.

 

Mise en place d’une partie de Monopoly :

Dans un premier un temps il vous faut préparer le plateau de jeu.

Il faut séparer les cartes « caisse de communauté » et « chance » puis les mélanger. Ensuite elles doivent être placées (face cachée) sur les emplacements prévus.
Chaque joueur choisi un pion et le place sur la case départ.
Le banquier répartit enfin à chacun des joueurs son argent de départ.

 

Répartition de l’argent en Francs ou en Euros en début de partie :

En Euros (Total : 1 500 €) En Francs (Total : 150 000 Frs)
5 x 1 € 5 x 100 Frs
1 x 5 € 1 x 500 Frs
2 x 10 € 2 x 1 000 Frs
1 x 20 € 1 x 2 000 Frs
1 x 50 € 1 x 5 000 Frs
4 x 100 € 4 x 10 000 Frs
2 x 500 € 2 x 50 000 Frs

 

La banque et le rôle du banquier :

Un des joueurs est désigné banquier. Il s’occupe donc de la banque et dirige les ventes aux enchères. S’il y a plus de 5 joueurs, le banquier peut choisir de n’assumer que ce rôle durant la partie.

Au début d’une partie le banquier distribue à chaque joueur 1500 € (ou 150 000 Frs) répartis selon les différents billets (voir tableau ci-dessus).

Les différents rôles du banquier :

  • Il vend les propriétés (sous forme de titre de propriété correspondant aux terrains).
  • Il gère les titres de propriété pas encore achetés par les joueurs.
  • Il vend les maisons et les hôtels.
  • Il verse les salaires et les primes (remet le salaire au joueur qui passe la case « départ »).
  • Il prête de l’argent lors d’une hypothèque.
  • Il récolte l’argent des différentes taxes ou amendes mais également des prêts et des intérêts.

Le joueur élu banquier doit évidemment bien séparer ses biens personnels (argent et titres de propriété) de ceux de la banque pour ne pas tout mélanger.

Il faut savoir que la banque ne fait jamais faillite. Ainsi, il est possible de mettre en circulation autant d’argent que nécessaire sous forme de reconnaissances de dettes écrites sur papier. En effet, Il est possible que la banque n’ait plus de billets lors d’une longue partie. On procédera donc à l’émission de reconnaissance de dettes.

 

Les cases du plateau de jeu Monopoly :

Les propriétés n’appartenant à personne :

Il existe trois types de propriété au Monopoly : les terrains nus (terrains par groupe de couleur), les gares (au nombre de 4) et les compagnies de service public (à savoir la compagnie d’eau et d’électricité).

Lorsqu’un joueur s’arrête sur une case n’appartenant à personne il peut l’acquérir en payant le prix indiqué sur la case du plateau de jeu. Le paiement se fait à la banque et le joueur reçoit en échange le titre de propriété correspondant. Si le joueur n’achète pas le terrain le banquier doit ouvrir une vente aux enchères.

L’objectif au Monopoly est d’essayer d’acheter tous les terrains d’une même couleur. En effet, lorsque vous possédez tous les terrains d’un même groupe de couleur les loyers sont plus chers et vos revenus sont donc plus élevés. Quand un autre joueur arrive sur votre terrain il doit s’acquitter du loyer.

Le fait de posséder tous les terrains de la même couleur vous permet de construire des maisons et des hôtels. Le but étant de toujours accroitre ses revenus.

Les propriétés appartenant déjà à un autre joueur :

Quand un joueur s’arrête sur une propriété qui appartient à quelqu’un d’autre, il doit normalement payer un loyer. Le loyer est indiqué sur le titre de propriété du terrain et est différent selon le nombre de bâtiments qu’il y a sur celui-ci (terrain nu, 2 maisons, 1 hôtel…). Si la propriété est hypothéquée vous n’avez aucun loyer à payer (titre de propriété retourné).

Il faut savoir que c’est le propriétaire du terrain qui doit vous réclamer le loyer. Il doit vous le demander avant que le joueur suivant lance les dés. S’il oublie, vous n’êtes pas obligé de payer le loyer.

Terrain :

Le loyer pour un terrain nu, c’est-à-dire sans bâtiments dessus, est indiqué sur le titre de propriété. Si un joueur possède tous les terrains (non hypothéqués) d’un même groupe de couleur, les loyers sont doublés.

S’il y a des maisons ou un hôtel sur le terrain, le loyer est encore plus élevé. Tous les montants des loyers sont indiqués avec précision sur les titres de propriété.

Gare :

Le loyer dépend du nombre de gare que vous possédez. Le loyer est doublé à chaque gare en plus. Ainsi, il est intéressant d’en posséder le maximum. Les loyers des gares :

  • 1 gare : 25 € (ou 2 500 Frs)
  • 2 gares : 50 € (ou 5 000 Frs)
  • 3 gares : 100 € (ou 10 000 Frs)
  • 4 gares : 200 € (ou 20 000 Frs)

Compagnie de Service Public (eau et électricité) :

Le montant du loyer correspond au jet de dés. Ainsi, pour connaitre le montant du loyer il faut lancer les dés et multiplier le résultat par 4. Si vous possédez les 2 compagnies il faut multiplier par 10 !

Les cartes « Caisse de communauté » et « Chance » :

Lorsque vous tombez sur une case « Chance » ou « Caisse de communauté » vous devez piocher une carte sur le haut du tas de cartes correspondant. Vous devez ensuite suivre les instructions de celle-ci. Vous pouvez recevoir de l’argent ou au contraire payer une taxe. La carte doit être remise ensuite sous le tas de carte face cachée.

Si vous piochez une carte « Vous êtes libéré de prison » vous pouvez la garder jusqu’à ce qu’elle vous serve. Il est également possible de la vendre à un autre joueur.

Impôts et Taxes de luxe :

Quand un joueur s’arrête sur une de ces cases il doit payer le montant indiqué à la banque.

Allez en prison :

Si vous vous arrêtez sur cette case vous devez aller en prison. Vous ne passez pas par la case départ et donc aucun salaire (200 € ou 20 000 Frs) ne vous sera versez. Si vous allez en prison votre tour est terminé et vous donnez les dés au joueur suivant.

Vous êtes envoyé en prison :

  • Si vous tirez une carte qui vous indique d’aller en prison.
  • Si vous faites 3 doubles d’affilée aux dés.

Il existe 3 moyens pour sortir de prison :

  • Payer une amende de 50 € (ou 5 000 Frs) au début du tour suivant. Cela vous permet de sortir de prison et de bouger votre pion normalement. L’amende est à réglée à la banque.
  • Utiliser une carte « Vous êtes libéré de prison » si vous en possédez une. Il est également possible d’en acheter une à un autre joueur. Quand cette carte est utilisée elle doit être remise en dessous du paquet de cartes correspondant. Elle ne peut être utilisée qu’une fois (une carte / une libération de prison). Il est possible d’avoir deux cartes en main.
  • Vous êtes en prison pour trois tours. Vous pouvez attendre la fin des trois tours en essayant de vous libérer à chaque tour en faisant un double. Si vous faites un double vous êtes libéré de prison et pouvez repartir en relançant les dés. Si à la fin des trois tours vous n’avez pas fait de double vous devez payer une amende de 50 € à la banque avant de pouvoir repartir normalement.

Simple visite (Prison) :

Lorsque vous arrivez sur la carte prison lors d’un déplacement normal ne paniquez pas. Vous êtes en « simple visite ». Il n’y a donc aucune pénalité. Votre pion doit simplement être placé sur la « simple visite ».

Parc gratuit :

Le parc gratuit peut être considéré comme l’aire de repos du plateau de jeu. Ici, rien de mauvais mais également rien de bon. Il ne peut rien vous arrivez sur cette case.

Propriété que vous possédez :

Rien à signaler. Un petit moment de détente avant de repartir acheter d’autres terrains.

 

Comment jouer au Monopoly :

On débute une partie de Monopoly par un jeu de dés. L’objectif est de déterminer le joueur qui commencera en premier. Le joueur qui fait le meilleur score à l’aide des deux dés commence la partie. Le joueur suivant sera celui à sa gauche et ainsi de suite. Les joueurs commencent le jeu à partir de la case départ.

Le joueur avance d’autant de cases que le nombre indiqué sur les dés. La case ou vous vous arrêtez déterminera ce que vous avez à faire (Voir la rubrique « Types de cases »). Il faut savoir que l’on peut acheter un terrain dès le premier lancer de dés. Tous les joueurs peuvent acheter un terrain dès le premier tour.

La banque doit vous verser 200 € (ou 20 000 Frs) à chaque fois que vous passez par la case départ (ou que vous vous arrêtez sur celle-ci). Le fait de faire un double aux dés vous donne la possibilité de rejouer. Attention, si vous faites trois doubles d’affilée vous devez vous rendre immédiatement en prison. Quand vous avez fini votre tour c’est au joueur situé à votre gauche de jouer.

 

Les différentes opérations du Monopoly :

Voici une règle qui est régulièrement oubliée… vous pouvez effectuer différentes opérations même si ce n’est pas votre tour et même si vous êtes en prison.

1.  Percevoir un loyer : si un joueur s’arrête sur une de vos propriétés non hypothéquées, vous pouvez lui réclamer le loyer suivant les indications du titre de propriété (voir propriété appartenant à un autre joueur).

2.  Vente aux enchères : c’est le banquier qui a la responsabilité des ventes aux enchères. Il y a vente aux enchères :

  • Quand un joueur s’arrête sur une propriété qui n’appartient à personne et qu’il décide de ne pas l’acheter. Les autres peuvent donc l’acquérir aux enchères.
  • Quand un joueur fait faillite et que ses titres de propriété retournent à la banque. Ces propriétés sont vendues non hypothéquées.
  • Quand il y a une crise du bâtiment et que deux joueurs souhaitent acheter les mêmes bâtiments. Le paiement d’une enchère ne se fait qu’en billets. L’enchère commence à n’importe quel prix avec un minimum de 1 € (ou 100 Frs). Tout le monde peut participer même si vous avez refusé le prix initial.

3.  Construire : pour acheter des maisons il vous faut obligatoirement posséder tous les terrains d’un même groupe de couleur.

  • Le prix d’une maison est indiqué sur le titre de propriété. Il est plus ou moins élevé selon la rue sur laquelle la maison est construite.
  • Vous devez construire uniformément. C’est-à-dire que vous ne pouvez pas construire de deuxième maison sur un terrain si vous n’avez pas construit une maison sur chaque terrain d’une même couleur auparavant.
  • Vous pouvez construire 4 maisons au maximum par terrain.
  • Vous pouvez échanger 4 maisons contre un hôtel en payant le prix indiqué sur le titre de propriété. Un seul hôtel par terrain est autorisé.

Il faut savoir qu’il est impossible de construire une maison ou un hôtel si il y’a un terrain du même groupe de couleur qui est hypothéqué.

Crise du bâtiment : s’il n’y a plus de maisons et d’hôtels à vendre vous ne pouvez plus construire. Il faut attendre que des maisons reviennent en banque. Si deux joueurs veulent acheter les mêmes bâtiments, ils sont mis aux enchères au plus offrant.

4. Vendre un bâtiment : les bâtiments peuvent être vendus à la banque. Ils seront vendus à la moitié de leur valeur indiqués sur le titre de propriété.

Ils doivent être vendus uniformément comme ils ont été achetés.

5. Hypothéquer une propriété : quand vous n’avez plus d’argent pour régler une dette vous êtes obligé d’hypothéquer une de vos propriétés. Vous pouvez hypothéquer celle de votre choix. Vous devez d’abord vendre tous les bâtiments situés dessus avant de vendre les terrains.

Pour hypothéquer vous devez retourner votre titre de propriété et percevoir le montant inscrit au dos du titre de la part de la banque. Pour lever l’hypothèque il vous faudra payer le montant de l’hypothèque plus 10% d’intérêts. Vous ne pouvez bien sur percevoir aucun loyer tant que votre propriété est hypothéquée.

6. Passer des accords avec vos adversaires : il est possible pour vous de conclure des marchés avec vos adversaires. Comme par exemple vendre une propriété. Une propriété doit être vendue sans bâtiment. Ainsi tous les bâtiments d’un même groupe de couleur doivent être vendus avant de pouvoir vendre la propriété à un autre joueur.

Les joueurs décident entre eux des montants. On peut donc échanger une propriété contre une propriété ou alors contre une carte de sortie de prison. Tout est possible si les deux parties s’entendent.

 

Comment faire si vous avez besoin d’argent :

Si vous vous retrouvez sans argent et dans l’impossibilité de payer la banque ou un joueur il est possible de trouver un arrangement. Vous pouvez vendre des bâtiments et/ou hypothéquer une propriété. Si à la suite de ces différentes opérations vous devez toujours de l’argent, vous êtes déclaré en faillite et êtes donc éliminé du jeu.

Dans ce cas vous devez :

  • Remboursez ce que vous pouvez avec vos billets restant.
  • Si vous êtes mis en faillite par un autre joueur vous devez lui donner toutes vos propriétés hypothéquées et les cartes « Vous êtes libéré de prison » que vous possédez. Ce joueur doit immédiatement payer 10% des hypothèques puis il doit choisir de soit conserver les hypothèques ou alors de tout régler tout de suite.
  • Si votre dette est envers la banque, tous vos titres de propriété sont mis aux enchères non hypothéqués. Les cartes « Vous êtes libéré de prison » sont remises dans la pile correspondante.

 

Comment gagner au Monopoly :

Pour gagner une partie de monopoly il faut être le dernier joueur à ne pas avoir fait faillite. Le plus gros propriétaire immobilier est souvent le gagnant. A vous d’être rusé et bien négocier !

  • 52
    Shares